Prime Martin & Fils sa

Courtiers en Assurances - Prêts Hypothécaires - Placements

081/250.500 - info@primemartin.be - Bouge (Namur)

Les assurances placements, un remède contre l’inflation

Une combinaison entre une inflation importante et un rendement faible entraîne une dévaluation de l’argent qui se trouve sur les comptes d’épargne. Bref, vos économies s’évaporent. L’assurance placement est un bon remède en la matière. Pourquoi ?


A moyen terme, une assurance investissement rapportera plus sans prendre trop de risques. C’est pourquoi les compagnies d’assurances optent pour une gestion flexible comme outil de protection. Chez la plupart des assureurs, vous pouvez facilement passer d’un fonds à l’autre dans le cadre de votre contrat, et souvent gratuitement. Vous voulez prendre moins de risques ? Vous pouvez alors passer d’un fonds d’actions à un fonds mixte. En outre, la plupart des assureurs proposent désormais des contrats en Branche 44. En fonction de votre profil de risque, vous pouvez répartir votre capital investi entre un placement sans risque en Branche 21 et un fonds plus risqué en Branche 23. Qui plus est, certains assureurs appliquent des mécanismes de protection spécifiques au niveau des fonds.

Et l’offre est énorme. Contrairement aux banques traditionnelles, les assureurs proposent généralement un portefeuille très diversifié de fonds issus de différentes maisons. Les experts assurent un suivi quotidien et réagissent aux opportunités qui se présentent dans le monde entier et dans les différents secteurs.

Une planification patrimoniale flexible

L’assurance placement est un bon instrument pour la planification patrimoniale. Quelques exemples :

- Dans une assurance vie, il est facile de désigner un bénéficiaire, comme le partenaire ou les enfants, ce qui est important dans le cadre des nouvelles formes de cohabitation. De plus, un tel contrat peut être modifié à tout moment. En outre, la Branche 23 offre des avantages à ceux qui souhaitent sauter une génération en cas de donation.

- Le versement d’une assurance placement ou épargne au conjoint survivant se fait toujours en pleine propriété. Il n’y a donc pas de scission entre l’usufruit et la nue-propriété, comme en cas d’héritage d’avoirs bancaires. Dans une famille avec deux enfants, le conjoint survivant peut disposer des avoirs de la police d’assurance de son partenaire en pleine propriété, sans avoir à rendre des comptes auprès des deux enfants. Il l faut bien sûr tenir compte de l'héritage réservé aux enfants.

- En cas de décès, les comptes bancaires de la personne décédée et ceux de son partenaire sont bloqués. Avant de les libérer, le fisc ou le notaire doit vérifier si le défunt ou ses héritiers ont des dettes fiscales ou sociales. Tant que cette procédure est en cours, les comptes restent bloqués. Les assurances placement et épargne n’exigent aucun certificat d’hérédité pour le conjoint survivant. L’argent peut donc être versé plus rapidement que pour les avoirs bancaires.

... et une fiscalité intéressante

La fiscalité constitue également une motivation importante dans le choix de l’assurance placement. En fin de compte, vous ne payez pas de précompte mobilier comme c’est le cas pour les produits bancaires. Juste une taxe de 2 % lors de chaque versement. À l’instar des comptes d’épargne, l’État offre une garantie jusqu’à 100 000 euros par personne. 

Une image en dit bien plus que des mots

Comme une image en dit bien plus long que des mots, nous vous invitons à visionner ce mini reportage.

https://www.courtierenassurances.be/blog/z-insurance-gestion-de-patrimoine-07102021

Si vous souhaitez obtenir de plus amples informations sur l’assurance placement, n’hésitez pas à prendre contact avec notre bureau.